Joëlle Pulcini

Parcours

 

portrait Joëlle PulciniUne mère ancienne élève des Beaux-Arts, au chevalet, comme d’autres sont aux fourneaux, un père romain qui chantait Bambino en s’accompagnant à la guitare ; voilà  l’enfance de J.Pulcini qui se souvient « c »était bien, c’était la vie »… *

Après avoir toujours été attirée par le dessin et la peinture, Joëlle Pulcini intègre l’école Parisienne Met de Penninghen en 1963.

En 1964, enseignante, Joëlle Pulcini prend des cours du soir à  la ville de PARIS (sculpture, nu, plâtre) et à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris (nu).

Elle pratique la peinture à l’huile à l’atelier de peinture J.J Capron à Aulnay / Bois, la gouache et le dessin à l’atelier de peinture J.Leconte à Montparnasse (PARIS).

En 1968, elle suit les cours d’histoire de l’art à l’école du Louvre. Elle participe ensuite pendant deux ans à un atelier de sculpture et de modelage à Montréal. Elle revient en France en 1971 et arrête l’enseignement en 1986 pour se consacrer de nouveau à la peinture.

De 1988 à 2011, Joëlle Pulcini est professeur de dessin / peinture et modelage à L’association Loisirs et Création de Selongey ( Côte d’Or ).

Elle a participe à  de nombreuses expositions en France : Gérardmer, le Bourget, Nice, Dijon, Metz, Vittel, Cannes, et à  l’étranger ; Quebec, Stuttgart, Tokyo, Osaka…
Médailles et PRIX DE PEINTURE ont jalonnés tous ces salons. Voir les récompenses

Technique

« Mon couteau à  peindre,
Petite chose discrête : un peu de bois et de métal. Il a un pouvoir immense et magique, c’est un passeur.
Il projette sur la toile, à travers mon geste, les formes et les couleurs choisies; il sait se faire caressant, énergique,doux, aérien, sauvage ou bondissant…
C’est le prolongement de mon ressenti, qu’il transforme en images matérielles ; C’est l’ami bienveillant qui m’accompagne depuis toujours, dans une collaboration étroite pour créer cet intime enchantement de donner vie à mes émotions. »

Philosophie

« Par l’acte de Peindre, il me semble donner vie à un champ d’énergie qui amplifie les perceptions que j’ai du monde qui m’entoure. Ces vibrations internes et secrêtes font naitre au plus profond de moi le langage de mon cheminement personnel. Chaque idée émergente est l’aboutissement d’une alchimie intérieure qui fait que cette oeuvre là  arrive à ce moment là , à  une place dictée par les recherches passées, précédent elle-même une suite qui me parait du domaine de l’inconnu. Cet inconnu-futur qui va se donner pour mission de révéler le déroulement de l’histoire qui m’éclaire sur Qui je suis. Cette démarche étant sans cesse renouvelée à pour moi la réalité d’un chemin de liberté sur lequel j’avance et qui m’emmêne dans des lieux perdus que je retrouve enfin. »

Joëlle Pulcini

* ENTRETIEN AUTOUR D’UNE OEUVRE JOELLE PULCINI LAURE OZON – LE BIEN PUBLIC – MAI 2005